• Last Human

    Quand le monde s'écroula une personne survécu. La solitude était sa seule compagne et la destruction son seul entourage. Cette personne, dont le nom et le genre s'est perdu dans l'histoire, pensa à se laisser mourir pour rejoindre ceux qui peuplaient sa planète par le passé. Il rejoignit le bâtiment le plus haut des alentours, un qui ne soit pas assez détruit pour être impossible à escalader. Il vit le monde qui l'entourait, ces herbes sauvages, ces débris de monuments habités... Ces cadavres. Comment, pourquoi ? Il vivait, ils étaient morts, tous. Il laissa tomber son regard vers le sol... Les herbes ondoyaient légèrement sous un vent très léger, presque absent... Les pierres l'entouraient, semblant presque naturelles d'aussi haut... Quelques corps moisissaient lentement et se mêlaient à la terre... Il serait comme eux. Il saute. Les yeux fermés, attendant le choc fatal. Il eux la sensation d'atterrir sur un nuage. C'était donc ça mourir ? Il ouvrit les yeux. La mort ressemblait donc a un vaisseau de science-fiction. Le nuage sur lequel il avait eut l'impression de tomber était un immense matelas, plusieurs matelas empilés. Des êtres s'approchèrent de lui. Ils étaient indescriptibles, ne ressemblants en rien à quelque chose de connu dans son passé. Ce devait être à cela que ressemblait l'âme après tout... Intrigué il regarda ses mains, ses pieds, toucha son visage, ses cheveux, rien ne semblait avoir changé... C'était bien intriguant... Qui étaient-ils ? Était-il réellement mort finalement ? Les réponse survinrent quelques instants après. Vivant. Extraterrestres. Sauvetage. Prophétie. Son esprit n'arrivait pas à enregistrer l'intégralité des informations, tout lui semblait si flou ! Il fut nourrit, habillé, entretenu en somme, par ces gens qui l'avaient empêché de se suicider. Il y passa plusieurs années, se liant d'amitié avec eux, il tomba même amoureux, certes ce n'était pas un humain mais le fait de vivre avec lui devint habituel et il se sentit différent et n'assumait plus sincèrement son physique mais à sa grande surprise ces personnes ne se souciaient pas du tout du physique des autres, ils n'y prêtaient aucune attention. L'attachement qu'il éprouvait pour eux lui permis d'obtenir leur confiance et il pût sortir du vaisseau et se balader librement sur sa planète en ruine. Les habitants du vaisseau reconstruisaient à leur manière l'environnement de ce lieu, pour y vivre. Ils reconstruisirent tous ensemble une civilisation, se reproduisirent. L'humain eut des enfants, créant alors un métissage de la population. De nos jours la planète prospère, en harmonie avec la nature mêlant extraterrestres hybrides et pur souche, même s'il est difficile de ne pas avoir un hybride perdu parmi ses ancêtres. Cette histoire est apprise à tous les jeunes et le vaisseau est exposé à leur mémoire dans la capitale du monde tel un monument historique.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :